Massacre

Depuis les années 70, 58% des vertébrés ont disparu. D’ici 2020, 70% d’entre eux auront été éliminés. Responsables de cette extinction, l’Homme bien sûr, par la culture intensive, les herbicides et les insecticides, la chasse et la pêche, la pollution, la déforestation, l’urbanisme, le bétonnage… En résumé, l’expansion de la race humaine : 7,43 milliards en 2016, près de 10 milliards en 2050. Voir les photos

Rencontres

A la fin de l’hiver, des chevreuils venaient dans mon jardin manger les dernières graines que les oiseaux avaient laissées sur leur lieu de nourrissage. Avec patience, chaque soir, je les ai habitués à ma présence et, fenêtre du salon ouverte, j’ai pu en faire quelques portraits… Début mai, autre belle rencontre, en me promenant, j’aperçois de très loin une bestiole qui se balade dans le champ. Un ragondin ? Je m’approche… Un chiot ? Encore quelques pas… C’est un renardeau qui s’aventure loin de son terrier. Je le suis, repère sa tanière et me poste tout l’après-midi avec mon appareil photo. Curieux, deux petits renardeaux sortent des buissons et me regardent. Voir les photos

Eclipse de lune

La nuit du 28 septembre 2015, je me suis levé à 3 heures pour observer l’éclipse totale de lune. La dernière visible en France a eu lieu en juin 2011, la prochaine aura lieu en 2033. Un ciel dégagé, peu de pollution lumineuse, une lune rouge sang a éclairé la terre, spectacle magnifique. Voir les photos

Le figuier

Dans mon jardin, il y a un figuier qui donne deux fois par an de très belles figues. Les premières sont appelées « les figues mères ». Très mûres, elles attirent de nombreux oiseaux et surtout le loriot d’Europe qui n’a pas encore migré vers l’Afrique. Voir les photos

Sittelles

C’est encore l’histoire de mon prunier. En 2010, un pic épeichette y creuse un trou. En 2011, des mésanges charbonnières s’y installent et donnent naissance à cinq petits « mésangeots » en deux nichées. 2012, ce sont des mésanges bleues qui squattent le trou et cinq petites bleues s’envolent. Ce printemps, ce sont des sittelles qui y logent et deux « sittellots » qui s’émancipent. Voir les photos

Le prunier

Dans mon jardin, un vieux prunier en fin de vie accueille la faune au fil des saisons. Un pic épeichette a creusé son trou, aussitôt oublié. Un couple de mésanges charbonnières s’est installé, et 5 oisillons se sont envolés. Le printemps suivant, 4 petites mésanges bleues sont nées. Mon vieux prunier est un gîte trois étoiles !

Voir les photos